Politique publique

Expérimentation d’un modèle d’assistance aux conseillers France services basé sur l’intelligence artificielle

Membre depuis

5 mois 4 semaines
L’intelligence artificielle porte des promesses de transformations majeures. La fonction publique, premier employeur de France, se saisit de cette technologie pour la mettre à la disposition de ses agents afin de renforcer la qualité de l’accompagnement des Français. A cet égard, une expérimentation est actuellement menée au sein du réseau France services.

Le réseau France services, constitué de 2 700 guichets uniques déployés sur l’ensemble du territoire, est devenu un repère pour de nombreux Français. Les conseillers France services accompagnent leurs usagers dans les principales démarches administratives du quotidien (en savoir plus sur les démarches et services proposés).

Avec près de 800 000 démarches accompagnées chaque mois, les conseillers France services sont parfois confrontés à des sollicitations complexes des usagers. L’Agence nationale de la cohésion des territoires déploie ainsi une formation initiale et structure la formation continue des conseillers. L’objectif est d’assurer une qualité de service homogène sur l’ensemble du réseau (en savoir plus sur la stratégie d’amélioration continue de la qualité de service).

En complément, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et la Direction interministérielle du numérique (DINUM) expérimentent « Albert France services », un modèle d’assistance à destination des conseillers France services.

« Albert France services » facilite les missions quotidiennes des conseillers France services

 

La DINUM développe un outil d’intelligence artificielle générative (IAG), souverain, libre et ouvert, créé par et pour des agents publics. Le modèle, nommé Albert, propose des réponses personnalisées à des cas d’usage donnés.

La version spécifique à France services « Albert France services » permet grâce à un moteur de réponse en langage naturel de faciliter l’accès aux informations pour le conseiller France services en lui générant une réponse adaptée à la situation de l’usager qu’il accompagne (sans le remplacer).

Le moteur de recherche Albert permet de délivrer une information fiable et rapide grâce à une interface dans laquelle le conseiller pose directement la question en langue française. La réponse fournie est sourcée par la documentation des partenaires de France services et des fiches pratiques issues de servicepublic.fr.

Albert fournit au conseiller une réponse rédigée spécifique à la question posée, mais également :

  • Les sources sur lesquelles il s’est appuyé pour produire la réponse,
  • Une liste d’autres questions fréquemment posées en lien avec la réponse,
  • Des liens pratiques (téléservices, simulateurs …)
  • Des fiches pratiques issues de service-public.fr.

 

Illustration : capture d’écran de la page d'accueil de l'outil Albert France services
Illustration : capture d’écran de la page d'accueil de l'outil Albert France services

Expérimenter les usages de l’intelligence artificielle en France services

Une première phase de cadrage a été réalisée afin de proposer un outil adapté aux besoins des conseillers. Albert a ainsi été construit sur la base des retours d’un panel représentatif de près de soixante conseillers France services volontaires. Ils ont pu échanger sur leurs besoins avec une designer spécialisée. La DINUM a également procédé à des immersions pour observer les méthodes et environnements de travail des France services.

Il a ensuite été proposé aux conseillers expérimentateurs une phase de formation et d’acculturation aux sujets de l’intelligence artificielle et du fonctionnement du modèle d’intelligence artificielle générative Albert (usages, règles d’utilisation, limites…). La montée en compétences des conseillers France services sur ces sujets est également un objectif de cette expérimentation.

La version beta du modèle Albert est actuellement en phase de test au sein de 30 France services, représentant près de soixante conseillers France services, réparties dans les départements de la Vienne (86), Deux-Sèvres (79), Rhône (69), Allier (03) et Meurthe-et-Moselle (54).

La phase d’évaluation prend en compte les retours réalisés directement depuis l’outil (qualification des résultats proposés, notation de l’adaptabilité des réponses générées), un journal de bord hebdomadaire (remontées sur l’expérience des conseillers avec l’outil : confiance avec les réponses générées, facilité d’utilisation, fréquence d’utilisation, utilité au quotidien…) et des entretiens qualitatifs. L’ensemble de ces retours sont utilisés pour améliorer la qualité du modèle Albert et la qualité de son expérience d’usage.

« Albert France services » reçoit le prix de l'innovation 2024 des Victoires des Acteurs publics

Le 7 février 2023, la DINUM a reçu le prix « innovation » lors des Victoires des Acteurs publics, un événement organisé par le média Acteurs Publics sous le haut patronage de la présidence de l’Assemblée nationale, pour le lancement d’Albert l’IAG libre et souveraine de l’État créée par et pour des agents publics.

Chaque année, Acteurs publics décerne les Victoires des acteurs publics aux meilleures initiatives observées durant l’année dans les trois fonctions publiques afin d’honorer celles et ceux qui, sur le terrain, agissent en faveur d’un service public de qualité. En 2024, 4 projets ont été récompensés dans les catégories Organisation, Service, Management et Innovation dont Albert fait partie.

À découvrir en vidéo : le lancement et le déploiement de Albert par Ulrich Tan, chef du Datalab de la DINUM, Pierre-Etienne Devineau, lead data scientist à la DINUM et Diane Gelberg, responsable du pilotage par la donnée et projets innovants du programme France services (ANCT).

Politique publique Activé

Frances services : symbole de l'amélioration de l'accès au service public d’après le baromètre des résultats de l'action publique 2023

Membre depuis

5 mois 4 semaines
La Première ministre, Elisabeth Borne, a présenté lors du Conseil des ministres, le mercredi 22 novembre, la nouvelle version du baromètre des résultats de l’action publique. Le baromètre des résultats de l’action publique rend accessible à tous l’avancement précis de chantiers prioritaires à l’échelle nationale, régionale et départementale.

Dans cette nouvelle version du baromètre, 60 politiques prioritaires du Gouvernement sont partagées et déclinées en plus de 100 indicateurs, contre 42 politiques et 23 indicateurs dans la version publiée en mai 2023. Parmi celles-ci, plus de 80 sont déclinées à la maille locale, principalement au niveau départemental.

Lancé en janvier 2021 par le Gouvernement, le baromètre des résultats de l’action publique a pour objectif d’apporter plus de transparence sur les résultats de l'action publique. Il illustre la nouvelle méthode de pilotage de l’action publique par des objectifs et des résultats concrets pour que les transformations engagées répondent concrètement aux attentes des Français.

Le baromètre s’articule autour de quatre grandes promesses fixées par le président de la République : 

  • Atteindre le plein emploi et réindustrialiser la France ;
  • Bâtir de nouveaux progrès et refonder nos services publics ;
  • Planifier et accélérer la transition écologique ;
  • Renforcer l’ordre républicain et encourager l’engagement citoyen.

Voir le baromètre des résultats de l'action publique

« Chaque Français doit pouvoir mesurer, quel que soit le territoire où il habite, les effets concrets de l’action publique dans son quotidien. Il doit pouvoir suivre l’avancée des réformes et de l’action du Gouvernement, en mesurer les résultats tangibles. C’est un enjeu déterminant pour que les Français retrouvent confiance en la politique. Cette nouvelle version du baromètre poursuit cet objectif concret. Elle illustre la promesse de transparence et de transformation de l’action publique dans chaque département. »

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

France services, politique prioritaire du Gouvernement

A cet égard, France services constitue une politique prioritaire du Gouvernement. Elle s’inscrit dans l’axe « Bâtir de nouveaux progrès et refonder nos services publics ».

Les indicateurs clés de la politique publique sont relatifs au déploiement des structures, au taux de satisfaction des usagers accompagnés ainsi qu’au nombre d’actes réalisés dans le réseau.

En savoir plus sur les indicateurs

La mesure de la satisfaction des usagers au sein de la France services est réalisée grâce au recueil des avis des usagers sur une borne de satisfaction disposée à l’entrée de la France services. Plus de 125 000 avis ont été recueillis en 2022 dans les 500 bornes de satisfaction présentes dans le réseau France services, où 95% des usagers se disent satisfaits de l’accompagnement offert en France services.

La mesure de la satisfaction est issue de la question : « Satisfait de votre démarche dans votre France services aujourd’hui ? ». Cet indicateur témoigne de la qualité de l’accueil et de l’accompagnement par les conseillers dont bénéficient les usagers lors de leur passage dans le réseau.

Ce chiffre est un indicateur clé de la politique publique. Il conviendra de s’assurer du maintien du taux élevé de satisfaction constaté en 2022 dans le temps.

Il s'agit du décompte du nombre d'actes réalisés par les conseillers France services sur le territoire considéré par mois.

Pour garantir la transparence des résultats, les indicateurs sont présentés en valeur absolue et en valeur relative ainsi qu’en pourcentage d’atteinte de l’objectif fixé. Il est également possible d’obtenir les données en filtrant la localisation, à la maille régionale ou départementale, ou en choisissant de filtrer selon les thématiques.

Chaque département et chaque région dispose d’une page web propre permettant au préfet de présenter les grands enjeux du déploiement de la feuille de route du Gouvernement dans le territoire, ainsi que les résultats déjà obtenus. Ces pages sont enrichies de vidéos réalisées par les préfectures qui rendent compte des réalisations concrètes obtenues au titre d’un chantier prioritaire exemplaire dans le département.

Cet outil de transparence met en lumière le fait que 96% des usagers sont satisfaits de la qualité de l'accueil et de l'accompagnement qu'ils reçoivent lorsqu'ils se rendent dans une France services.

Illustrations en vidéo

Ce qui change chez moi en Savoie | France services
Ce qui change chez moi dans l'Eure | France services
Ce qui change chez moi dans l'Oise | France services
Politique publique Désactivé

Les bornes d’accueil France services repensées par le Mobilier national pour optimiser l’accueil des usagers

Membre depuis

5 mois 4 semaines
Le programme France services et le Mobilier national s’associent pour l’élaboration des nouvelles bornes d’accueil France services.

Le Mobilier national est un établissement public pourvoyant l’ameublement des institutions publiques assurant une mission d’intérêt national. A titre d’exemples, le palais de L’Elysée, l’hôtel de Matignon ou encore les diverses ambassades françaises sont meublés par le Mobilier national.

A travers ce partenariat inédit, la borne d’accueil conçue par le designer et scénographe Piergil Fourquié a été pensée pour permettre aux conseillers de recevoir de manière optimale les usagers du réseau France services pour qui ces espaces sont un véritable lieu de vie.

Photo 1 : maquette de la borne d’accueil France services (coloris vert, plateau bois, écrans, luminaire et caisson)
Photo 1 : maquette de la borne d’accueil France services (coloris vert, plateau bois, écrans, luminaire et caisson)

La borne d’accueil est proposée en plusieurs coloris. Elle est accessible à toutes les France services et également à d’autres lieux d’accueils des usagers.

La borne, entièrement modulable, permet de maximiser le confort des usagers et des conseillers pour être accompagnés au mieux. Cette borne a vocation à équiper les France services qui en font la demande.

Le conseiller est libre de choisir la modulation qui lui parait la plus adaptée à la situation de l’usager :

  • « Faire avec » pour inclure l’usager dans le processus de démarches,
  • « Faire en face de » pour faciliter le dialogue,
  • « Faire côte à côte » pour que l’usager puisse réaliser lui-même sa demande avec l’appui d’un conseiller.

Pour Piergil Fourquié et les experts du Mobilier national, il était nécessaire de comprendre les enjeux actuels des agents du service public :

« Il était primordial pour moi d'être à l’écoute des conseillers France services pour leur offrir un maximum de confort et de configurations et qu'ils puissent accompagner au mieux les usagers lors de la réalisation de leurs démarches administratives. Il s’agit d’envisager le « côté à côte » agent et citoyen autant que le face à face. »

Piergil Fourquié, designer de la borne

A propos du partenariat

L’expérience du Mobilier national, le savoir-faire de ses artisans, la confiance des professionnels du design de cette institution depuis plus d’un demi-siècle sont autant d’outils précieux pour accompagner cette nouvelle génération de service public et garantir un niveau de qualité quel que soit le lieu d’implantation de la France services sur le territoire.

C’est à l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités territoriales que le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a inauguré cette nouvelle borne d’accueil en présence des équipes du Mobilier national.

Photo 2 : inauguration de la nouvelle borne d'accueil France services lors du Salon des Maires 2023
Photo 2 : inauguration de la nouvelle borne d'accueil France services lors du Salon des Maires 2023
Politique publique Activé

Le Gouvernement annonce la création de 96 nouvelles France services pour accompagner les Français dans leurs démarches du quotidien

Membre depuis

5 mois 4 semaines

Cartographie des 2 700 France services labellisées au 8 décembre 2023

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, et Dominique Faure, ministre chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, annoncent la labellisation de 96 nouveaux espaces France services, portant le total à 2700 France services déployées sur l'ensemble du territoire. Stanislas Guerini a présenté cette nouvelle vague de labellisation depuis la sous-préfecture de Lannion dans les Côtes-d'Armor.

Un réseau de proximité pour répondre aux besoins de chaque administré

Lancé il y a quatre ans, le réseau France services marque le retour d’une offre de service public à la fois plus proche et plus accessible, et constitue une réponse à la dématérialisation des démarches administratives pour les Français les plus éloignés du numérique.

L’annonce du renforcement du réseau depuis une sous-préfecture marque le réinvestissement de l’Etat dans nos services publics et le retour des Français dans les maisons de l’Etat. C'est aussi l’illustration de la réussite du « faire ensemble » : l’Etat, les préfectures et sous-préfectures, aux côtés des élus locaux et des collectivités et des opérateurs et partenaires.

« Plus de 9 Français sur 10 sont maintenant à moins de 20 minutes d’une maison France services. On travaille en faisant confiance à l’intelligence des territoires. Ils savent parfaitement où il faut venir compléter le réseau, que ce soit en sous-préfecture ou en ouvrant un bus. »

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

Avec cette nouvelle vague de labellisation, le réseau France services conforte son puissant maillage territorial. Parmi ces 96 nouvelles France services :

  • 54 sont situées en zone rurale,
  • 21 sont ouvertes au sein de quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV),
  • 7 nouveaux bus France services sont déployés,
  • 6 sont abritées au sein d’une sous-préfecture.

Une offre de service homogène et enrichie

Avec France services, les usagers ont accès à un service public de qualité à moins de 20 minutes de chez eux. Dans chaque lieu, ouvert au minimum 24 heures et 5 jours par semaine, deux conseillers ont été formés pour accueillir et accompagner les usagers dans leurs démarches administratives du quotidien, avec au moins neuf partenaires représentés : la Direction générale des finances publiques, la Caisse nationale des allocations familiales, la Caisse nationale d’assurance maladie, l’Assurance retraite, Pôle Emploi, La Poste, la Mutualité sociale agricole, les ministères de l’Intérieur et de la Justice.

Dès janvier 2024, de nouvelles démarches feront leur entrée dans l’offre de services du réseau : les agents pourront informer les usagers sur le chèque énergie qui bénéficie aujourd’hui à 5,6 millions de Français, les accompagner dans son utilisation et les orienter si besoin vers une assistance dédiée. Les agents pourront également aider les Français dans les démarches administratives liées à Ma prime Rénov’, un dispositif d’aide à la rénovation énergétique de son logement, et Ma prime Adapt’ qui permet d’adapter la configuration de son logement à la perte d’autonomie.

« Je suis tombée sur des conseillers très agréables qui se mettent à notre portée. Je recommande France services, cela évite de faire de la route. On est très proche, c’est au sein de la commune ! »

Témoignage d’une usagère de la France services de Peyrehorade (40)

Depuis la création du programme France services en 2019, les conseillers ont accompagné plus de 18 millions de démarches. 500 bornes de recueil de la satisfaction disposées dans le réseau France services ont remonté un taux de satisfaction s’élevant à 96.1% avec 82% de demandes satisfaites en une seule visite.

Trouvez la France services la plus proche de chez vous

Santé, famille, retraite, logement, impôts... nos conseillers France services vous accueillent et vous accompagnent dans vos démarches du quotidien, à moins de 20 minutes de chez vous.

Accédez au moteur de recherche
Politique publique Activé

Une campagne de communication nationale pour mieux faire connaître le réseau France services

Membre depuis

1 année 2 mois
Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, annonce le lancement d’une campagne de communication territorialisée, avec notamment la mise en œuvre d’une campagne d’affichage sur l’ensemble du territoire. À travers cette campagne, Stanislas Guerini souhaite que France services devienne un réflexe pour les Françaises et les Français qui ont besoin d’un accompagnement dans leurs démarches administratives.

Cette campagne de communication s’articule autour de trois outils : 

  • Tout d’abord, une grande campagne d’affichage se déploie sur 15 000 panneaux partout en France hexagonale et ultra-marine, pour une durée d’une semaine. Ces affiches mettent à l’honneur les conseillers France services, ces voix et ces visages qui accompagnent au quotidien les usagers de ces services publics.
  • Cette campagne se décline, également, en supports de communication mis à la disposition des acteurs de terrain (porteurs de France services, opérateurs, préfectures, associations d’élus, conseillers France services eux-mêmes…) afin de mieux faire connaître les France services de leur territoire.
  • Enfin, à l’occasion de cette campagne, un site Internet à destination du grand public est mis en ligne pour aider les Français à trouver simplement la France services la plus proche de chez eux et à s’informer sur l’offre de services.

« France services c’est le retour de l’Etat en région, les campagnes, la France des bourgs et des villages, la France des sous-préfectures, comme la France des villes et des quartiers. France services, ce sont les services publics au cœur des territoires. C’est l’Etat qui dit à tous ses citoyens : la République tient ses promesses, elle vous considère, les pouvoirs publics agissent pour vous. J’ai voulu que cette campagne soit aux couleurs de ces agents qui rendent le service public, qui se dévouent chaque jour dans l’intérêt général, pour accompagner les Françaises et les Français. Un grand merci à Agnès, Jérémy, Tiffany, Laureen d’avoir accepté d’incarner partout en France ce qu’ils sont au quotidien : des garants de notre cohésion sociale »

Stanislas Guerini, Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques

France services est la concrétisation de la politique publique de réinvestissement massif dans les services publics sur tout le territoire, voulue par le président de la République : avec plus de 800 000 démarches réalisées par mois, plus de 9 usagers sur 10 satisfaits, et 18 millions d’accompagnements depuis 2020, France services est devenu un repère pour de nombreux Français. Stanislas Guerini a fixé l’objectif de proposer plus de services, avec l’entrée de nouveaux partenaires dans le réseau en 2024 pour distribuer le chèque énergie et aider sur MaPrimeRénov, et le développement du maillage national pour toucher les territoires les plus en retrait.

150 nouvelles France services ouvriront d’ici la fin de l’année 2023, ce qui portera leur nombre à 2 750. Comme voulu par le président de la République, chaque Français est aujourd’hui assuré de trouver un service public à vingt minutes de chez lui. Cette politique s’adresse, avant tout, à ceux qui sont les plus éloignés des services publics et des démarches administratives.

Un dispositif d’affichage publicitaire territorialisé de grande ampleur

Affiches nationales de la campagne de communication France services

A compter du 25 octobre pour les territoires métropolitains, et du 30 octobre pour les territoires d’outre-mer, les publicités France services seront visibles sur près de 15 000 panneaux en France, pour une durée de 7 jours.

Les affiches mettent en valeur de véritables conseillers France services, travaillant notamment dans les départements de la Charente, du Puy-de-Dôme et des Yvelines. 

Des supports de communication territorialisés

Exemple d'un flyer départemental pour le département du Nord

En complément du dispositif d’affichage publicitaire, le ministère a souhaité outiller l’ensemble des Préfectures de département et du réseau France services de supports de communication territorialisés.

Un kit de communication départementalisé a été créé et diffusé à chaque territoire. Il est composé d’un modèle d’affiche et de flyer avec les France services du territoire, ainsi que des affiches nationales. L’objectif est de pouvoir compléter le maillage d’affichage au plus près des habitants.

Politique publique Activé

Les subventions de fonctionnement versées aux France services seront augmentées pour atteindre 50 000 euros par an d’ici 2026

Membre depuis

1 année 2 mois
Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Stanislas Guerini a annoncé cet été une nouvelle augmentation de la subvention annuelle versée à chacune des plus de 2 600 France services qui couvrent désormais le territoire.

La dotation annuelle était passé de 30 000 euros à 35 000 euros en 2023, et sera progressivement portée à 50 000 euros d’ici à 2026. L’annonce est reçue très positivement par les porteurs des France services, majoritairement des collectivités territoriales. L’offre de services pourra ainsi être consolidée dans toutes les France services, en lien étroit avec les neuf partenaires nationaux. Au total, plus de 700 000 accompagnements sont réalisés chaque mois, dont 83% apportent une résolution à l’usager dès le premier rendez-vous.

Cette augmentation est la preuve d’une politique publique reconnue pour son efficacité, que le ministre souhaite ancrer dans la durée. Elle s’accompagne d’un doublement des crédits attribués à l’animation en janvier 2024 : une personne à temps plein sera affectée dans chaque département pour accompagner les structures dans leur développement et leurs activités.

Politique publique Activé

Un appel à manifestation d’intérêt pour améliorer l’aménagement des France services

Membre depuis

1 année 2 mois
Le 3 juillet dernier a été lancé par la Banque des Territoires un appel à manifestation d'intérêt (AMI) « Lieux innovants, Lieux accueillants » à destination du réseau France services pour accompagner les France services dans l’amélioration de leur aménagement.

D’ici 2027, 1000 France services seront accompagnées dans la transformation de leur lieu pour améliorer la qualité d’accueil, grâce à la rénovation des espaces et l’amélioration de l’offre de services locale. Les travaux engagés dans le cadre de cet AMI sont aussi l’occasion d’améliorer la performance énergétique des locaux, pour que chaque usager soit reçu dans des lieux non seulement accueillants et fonctionnels, mais également répondant aux enjeux de la transition écologique.

« Lieu innovants, Lieux accueillant » s’inscrit dans une réflexion sur la structuration de l’offre de services locale. Afin de conduire au mieux cette structuration, la Banque des Territoires réalisera une analyse des données du territoire couplant les données de la France services, les données socio-démographiques du bassin de vie et les besoins remontés par les agents France services et leurs usagers.

Cet accompagnement proposé par la Banque des Territoires s’inscrit dans l’acte II du programme France services, partagé avec les associations d’élus. Il vise à consolider le maillage territorial notamment par « l’aller-vers », investir sur les compétences, renforcer la qualité de service et enrichir le bouquet de services.

Consultez le site de la Banque des Territoires pour obtenir plus d'information

Politique publique Activé

Stanislas Guerini et Dominique Faure annoncent 12,5 millions d'euros supplémentaires pour financer les maisons France services

Membre depuis

1 année 2 mois
Cette contribution permet de porter de 30 000 à 35 000 euros le montant de la subvention versée à chaque France services. L'État démontre ainsi sa volonté d'investir pour assurer la pérennité du réseau France services, en lien avec les collectivités.

Afin de rendre les services publics toujours plus accessibles aux Français, 150 nouveaux espaces France services sont prévus pour 2023. Le nombre d'espaces s'élèvera à 2750 sur tout le territoire français. Ces nouveaux espaces France services viennent renforcer le maillage territorial, et répondent à la promesse présidentielle d'avoir une France services à moins de 30 minutes de chez soi.

« Ces nouveaux moyens sont une excellente nouvelle pour les collectivités, pour les agents des France services et pour les usagers. Parce que France services est une politique publique qui porte ses fruits, nous continuons d'y investir, pour que les services publics soient toujours plus efficaces et accessibles à nos concitoyens. »

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

« Les nouveaux moyens dont sont dotés les France services permettront d'amplifier la dynamique du réseau et de pérenniser son maillage territorial. La hausse des financements pour les France services est un vrai coup de pouce en faveur des collectivités territoriales permettant de garantir la présence de deux agents d'accueil au sein de ces structures. Un service de proximité, c'est aussi un service où il y a de l'humain pour accueillir les usagers ! »

Dominique Faure, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité

Politique publique Activé

Vers un renforcement de l’accessibilité des services publics pour les étudiants dans les territoires

Membre depuis

1 année 2 mois
Sylvie Retailleau et Stanislas Guerini renforcent l’accessibilité des services publics pour les étudiants dans les territoires grâce à la signature d’un protocole d’expérimentation entre le réseau France services et le Cnous.

Améliorer l’accessibilité des services publics pour les étudiants dans les territoires. C’est l’objectif de la convention de partenariat signé, lundi 13 mars, par Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, l’Agence nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), le programme France services, et le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous).

Six départements pilotes

Dans six départements pilotes, les étudiantes et étudiants pourront désormais trouver au sein des espaces France services, à titre expérimental un accompagnement pour constituer leur dossier social étudiant (DSE), réaliser une demande de logement en cité universitaire Crous, ou découvrir les principales fonctionnalités du portail multi-services des Crous par exemple.

L’expérimentation d’une activité d’accueil et d’information de premier niveau sur les services rendus par les Crous auprès des étudiants en matière d’accompagnement social, sera effectuée dans toutes les unités de France services des six départements choisis par le Cnouset l’ANCT :

  • la Somme,
  • l’Aisne,
  • la Haute-Garonne,
  • l’Aveyron,
  • le Lot,
  • Hautes-Pyrénées.

L’expérimentation est prévue pour une durée de neuf mois, renouvelable six mois. Un bilan sera réalisé avant la fin de l’année 2023, avant une éventuelle généralisation au niveau national.

« Aujourd’hui, chaque Français bénéficie à moins de 30 minutes de chez lui d’une France services : ce maillage territorial est une force et une chance qu’il nous faut continuer de développer. A travers ce protocole, nous renforçons et simplifions l’accès aux services publics pour nos jeunes. Ainsi, dans les territoires expérimentateurs, les agents France services seront formés pour apporter des informations de premier niveau aux étudiants : c’est une avancée majeure ! J’ai bon espoir que cette expérimentation porte ses fruits »

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

Élargir le bouquet France services

Ce partenariat marque la volonté commune de l’État et du réseau des CROUS de construire une réponse adaptée en termes d’accès aux services publics pour les étudiants, où qu’ils se trouvent sur le territoire, tout en leur assurant une qualité de service renforcée.

Ce nouvel opérateur institutionnel vient s’ajouter aux neuf grands partenaires du bouquet France services tels que la Direction Générale des Finances Publiques, la Poste ou encore Pôle Emploi.

Politique publique Activé